CACES : Tout savoir sur le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité

Le monde du travail évolue constamment, et avec lui, les exigences en matière de sécurité et de compétences pour les travailleurs. Dans cet article, nous allons vous présenter un élément clé de la sécurité au travail et de la formation professionnelle : le CACES, ou Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité. Vous découvrirez ce qu’est le CACES, pourquoi il est important, comment l’obtenir et bien plus encore.

Qu’est-ce que le CACES ?

Le CACES, acronyme de Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité, est un certificat qui atteste des compétences d’un travailleur pour conduire certains types d’équipements ou engins de chantier en toute sécurité. Il a été créé par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) en 1999 afin de réduire les accidents du travail liés à la conduite de ces équipements. Le CACES est délivré après une formation théorique et pratique suivie d’une évaluation par un organisme agréé.

Pourquoi est-il important ?

Le CACES est important pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il garantit que les opérateurs disposent des compétences requises pour conduire les engins concernés en toute sécurité. Cela contribue à réduire les risques d’accidents du travail et les coûts associés pour les entreprises. De plus, le CACES est exigé par la réglementation française pour certains types de matériel, comme les chariots élévateurs et les nacelles élévatrices. Enfin, le CACES est un atout pour les travailleurs, car il permet d’accéder à des postes qui requièrent ces compétences spécifiques et peut être un avantage pour évoluer professionnellement.

Quels sont les différents types de CACES ?

Il existe plusieurs catégories de CACES, en fonction du type d’équipement ou d’engin de chantier concerné. Chaque catégorie correspond à une formation spécifique et à une évaluation distincte. Voici quelques exemples de catégories de CACES :

  • R489 : chariots de manutention automoteurs à conducteur porté (anciennement R389)
  • R482 : engins de chantier (anciennement R372)
  • R486 : plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) (anciennement R386)
  • R484 : ponts roulants et portiques
  • R490 : grues auxiliaires de chargement de véhicules

Ces catégories sont elles-mêmes subdivisées en plusieurs sous-catégories, en fonction des particularités des équipements ou engins concernés.

Comment obtenir un CACES ?

Pour obtenir un CACES, il faut suivre une formation spécifique à la catégorie concernée, dispensée par un organisme de formation agréé. Cette formation comprend généralement une partie théorique, portant sur les principes de fonctionnement et de sécurité des équipements, et une partie pratique, au cours de laquelle les apprenants sont amenés à conduire les engins sous la supervision d’un formateur.

À l’issue de cette formation, les candidats sont évalués par un test théorique, généralement sous forme de questionnaire à choix multiple (QCM), et un test pratique qui consiste en la réalisation d’exercices concrets avec les engins. Si les deux tests sont réussis, le candidat obtient son CACES pour la catégorie concernée. Le certificat est valable 5 ans et doit être renouvelé avant son expiration par le biais d’une nouvelle formation et d’une évaluation.

Quel est le coût d’une formation CACES ?

Le coût d’une formation CACES varie en fonction de la catégorie concernée, de la durée de la formation et de l’organisme dispensant la formation. En général, il faut compter entre 500 et 1500 euros pour une formation CACES complète. Certaines entreprises prennent en charge tout ou partie du coût de la formation pour leurs salariés.

Il est également possible que les demandeurs d’emploi puissent bénéficier d’une prise en charge financière pour suivre une formation CACES dans le cadre de leur projet professionnel. Dans ce cas, il convient de se renseigner auprès de Pôle emploi ou du Conseil régional sur les dispositifs existants.

Les entreprises ont-elles l’obligation de former leurs salariés au CACES ?

Les entreprises ont l’obligation de former leurs salariés à la conduite en sécurité des équipements et engins pour lesquels un CACES est exigé par la réglementation française. Cette formation doit être dispensée par un organisme agréé et doit être adaptée aux types d’équipements utilisés dans l’entreprise. En outre, les entreprises sont tenues de vérifier régulièrement que leurs salariés possèdent bien un CACES valide pour les équipements qu’ils sont amenés à utiliser.

En cas d’accident du travail lié à l’utilisation d’un engin nécessitant un CACES, l’employeur peut être tenu pour responsable s’il n’a pas assuré la formation adéquate ou si le salarié ne disposait pas d’un CACES valide. Il est donc essentiel pour les entreprises de veiller au respect des obligations en matière de formation et de certification CACES.

Vous connaissez désormais tout sur le CACES, ce certificat indispensable pour garantir la sécurité au travail et permettre aux travailleurs d’exercer leur métier en toute sérénité. Que vous soyez employeur ou salarié, n’hésitez pas à vous renseigner sur les formations disponibles et à vous assurer que vos compétences sont à jour.

Sandra Hernandez