Chauffage : les astuces pour se protéger du froid cet hiver

Si cet été, les températures ont atteint des sommets, l’automne arrive et l’hiver lui succédera. Si la fin d’année est à l’image de l’an passé : il fera froid sur l’hexagone. S’il est d’usage de sortir les plaids lorsque les températures baissent plus vite que prévu, inutile pour autant de sortir la combinaison de ski pour autant, à part peut-être, sur les pistes. En effet, il suffit de quelques astuces pour rester bien au chaud chez-soi.

Optimiser le chauffage

La rentrée est l’occasion de faire le point sur son chauffage. Rien de tel que de vérifier s’il fonctionne correctement et de contrôler pour cela l’installation au complet. Les radiateurs ont notamment besoin d’être rallumés et d’être nettoyés avant de reprendre du service pour la période hivernale. Et rien de tel que de profiter de l’occasion pour les changer par des radiateurs à inertie pour mieux se chauffer tout en faisant des économies d’énergie. D’autant qu’il suffit de suivre le guide sur les radiateurs à inertie pour faire le meilleur choix. En effet, entre le radiateur à inertie « sèche » et le radiateur à inertie « à fluide », la gamme est assez large et c’est sans compter, les choix de design. C’est l’occasion également d’équiper le radiateur d’un programmateur, d’un régulateur ou encore d’un thermostat connecté pour optimiser son usage. L’opportunité parfaite de maîtriser les dépenses en énergie en sélectionnant le moment de la journée où le radiateur fonctionne, d’abaisser de 3 ou 4°C le chauffage lorsque l’on s’absenter plus de deux heures par exemple.   

En parallèle, rien de tel que de vérifier que les portes et les fenêtres soient bien étanches à l’air. Il s’agit alors de changer ces ouvertures ou de les calfeutrer au besoin. L’occasion de miser sur les rideaux tendance ou thermiques pour se prémunir des courants d’air. Attention toutefois à ne pas obstruer les aérations naturelles indispensables pour faire circuler l’air dans l’habitation. 

Miser sur des matières et couleurs chaudes

Si les rideaux sont de bons alliés pour se protéger du froid, les sols peuvent accueillir de jolis tapis. Ces derniers évitent alors les déperditions de chaleur par le sol, mais aussi au froid de pénétrer. Et, c’est aussi nettement plus agréable de fouler un tapis que le carrelage glacé en hiver. 

Et, parce qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre, il est toujours temps d’opter pour le tricot et de se confectionner un beau plaid en maille XXL ou un trandy châle. En parallèle, rien de tel que des couleurs chaudes dans les objets de déco pour provoquer une sensation de chaleur, qui peut faire gagner quelques degrés l’air de rien. D’autant, qu’entre les coussins, les tableaux et autres petits objets, les idées ne manquent pas pour réchauffer l’ambiance. 

Réchauffer son corps

Ensuite, l’autre astuce consiste à porter des habits chauds et surtout appropriés. La meilleure façon de rester au chaud est de suivre la règle des 3 couches. La première couche près du corps en une matière qui permet d’évacuer l’humidité, la seconde intermédiaire et par-dessus une couche comme un polaire par exemple. Attention à ne pas porter des habits trop près du corps, le fait d’être confiné, augmente le phénomène de sudation et génère de l’humidité donc du froid. Chaque partie du corps doit être recouverte. Il faut donc porter un couvre-chef, une paire de gants, des bonnes chaussettes et surtout des souliers avec une bonne semelle qui isole du sol. Rien de tel que de troquer ses souliers contre une paire de chaussons ! Tout comme il est préconisé de conserver ses chaussettes même après l’amour. 

Il faut ensuite bouger et préférer la consommation de boissons chaudes. Bien entendu, pour qu’elles présentent des bénéfices pour la santé, mieux vaut éviter la crème, le sucre, le chocolat, mais aussi les guimauves par exemple. La soupe, les tisanes sont alors plus appropriées. Si ces dernières augmentent la température corporelle, la consommation particulière de certains aliments le permet aussi. C’est le cas des aliments riches en graisses mono-insaturées et polyinsaturées comme les noix, le saumon, l’avocat ou encore l’huile d’olive.