Ajouter la somme des travaux dans votre crédit immobilier

Quand vous commandez un bien immobilier ancien, il est courant de souhaiter y réaliser des travaux. Et ce, pour l’arranger à vos goûts et à vos besoins. Mais de quelles façons subventionner le règlement de ces travaux ? Il existe de nombreuses possibilités entre l’emploi de votre apport personnel, le prêt travaux spécifique. Il est aussi possible d’intégrer la somme des travaux dans votre prêt immobilier.

Comment régler les travaux à réaliser au cours d’un achat immobilier ? 

Les acquéreurs d’un vieux logement qui ne changent rien ou un minimum de choses se manifestent de façon exceptionnelle. Il est ainsi très courant de réaliser des travaux lors d’un achat immobilier. Quelques-uns des logements requièrent même de très lourds placements pour une parfaite remise en état. Il se peut aussi que la somme des travaux aille au-delà de la valeur de l’acquisition. C’est particulièrement des biens de ce genre qui sont avantagés dans quelques cas d’investissement locatif pour créer du déficit foncier.

C’est aussi le cas de ceux qui souhaitent profiter du PTZ pour un vieux logement. C’est possible de bénéficier de ce prêt à taux zéro pour un logement ancien à renouveler. Pour ce faire, la valeur des travaux doit au moins constituer 25 % du prix total de l’opération. Afin de subventionner la somme de ces tâches, il existe de nombreuses options. Ce site vous fournira plus de détails ! 

Employez une partie ou tout son apport personnel

Du point de vue financier, il est possible d’obtenir un apport personnel plus considérable que celui utile au règlement des frais de notaire. Par ailleurs, ces travaux peuvent être subventionnés avec votre épargne personnelle. Il faut se souvenir que les tarifs de notaire varient de 7.5 à 8.5 % pour un vieux logement. L’idée montre un atout très essentiel : vous ne serez pas obligés de faire faire des devis lors du compromis et avant de solliciter une offre de prêt immobilier.

Cela vous accorde ainsi plus de temps pour le réaliser durant la durée de quelques mois. Cet instant s’écoule entre la signature de l’acte définitif de vente avec remise des clés et la signature du compromis. Toutefois, avec les taux d’emprunt très faibles en ce moment, il est préférable de faire des emprunts pour effectuer ses travaux. Il est aussi judicieux d’employer votre épargne pour des investissements qui ne peuvent se réaliser à crédit.

Tout rassembler dans un unique crédit immobilier (acquisition + travaux)

L’une des options que peut vous suggérer une banque est celle d’un unique crédit immobilier qui rassemble vos besoins financiers. Ceux-ci contiennent la somme des travaux et l’acquisition du bien. Lors du déblocage des fonds, la part destinée au vendeur et au règlement des frais de notaire sera transférée au notaire. La part qui permettra de régler les sociétés du bâtiment est gardée par la banque.

Elle ne sera immédiatement encaissée par l’emprunteur que petit à petit en fonction de l’exposition des factures des divers artisans. Il faudra ainsi avoir la garantie que votre banque vous donnera vite les fonds sur exposition des factures. Et ce, pour pouvoir régler les entreprises que vous allez faire bosser chez vous. 

Dans ce genre de montage :

  • Vous profitez d’un taux d’intérêt habituellement plus privilégié.
  • Vous pouvez étendre les remboursements pour ces travaux sur des durées plus prolongées…