Les sports de combat se féminisent

La femme est souvent considérée comme un être faible et sans défense. Il n’est pas rare d’ailleurs de voir des femmes victimes de nombreuses agressions physiques. Pour mieux faire face à cette situation frustrante, nombreuse femmes se tournent actuellement vers les arts martiaux et pratiquent même un ou plusieurs sports de combat.

Le self-défense pour femme

Vu le climat d’insécurité qui règne de nos jours, les femmes s’intéressent de plus en plus aux ateliers de self-défense. La majorité d’entre elles ont déjà été victimes d’agression. D’autres veulent apprendre les gestes pour prévenir aux différents dangers : étranglement, attaque au couteau, tentative d’enlèvement et autres. Le self-défense consiste à apprendre à reconnaître et éviter le danger. Il faut donc avoir des yeux partout, observer le langage non-verbal et tout ce qui se passe autour de vous. Pour éviter de devenir une cible facile, il convient toujours de regarder les mains de votre agresseur potentiel. Il est aussi question d’attraper son regard, une astuce parfaite pour le déstabiliser. Généralement, un agresseur n’a pas de plan B, si vous le surprenez donc dans son acte, il va fuir ou s’en prendre à une autre personne.

Le krav-maga pour femme

Le krav-maga est un ensemble de techniques d’autodéfense répondant à des situations réelles d’agressions physiques. C’est plus un art martial orienté vers une philosophie abstraite. Cette forme de close combat particulière s’inspire essentiellement des mouvements de plusieurs disciplines qui vont permettre d’accroître ses performances. Le krav-maga reprend en effet des techniques de :

– Boxe.
– Lute.
– Judo.
– Ju-jitsu
– Muay-thaï.

Son efficacité et son caractère dynamique l’ont rendu populaire, en plus, c’est une discipline qui s’adapte à tout gabarit.

Le taekwondo pour femme

Il s’agit d’un art martial Sud-coréen qui existe depuis 1960. Le taekwondo signifie littéralement, la voie du pied et du poing. Depuis l’année 2000, il compte parmi les disciplines olympiques. Cette discipline repose sur de nombreuses techniques de percussion et d’autodéfense, c’est pourquoi, il offre amplement à une femme les capacités de se défendre en temps réel. Il confère également une grande souplesse au pratiquant assidu et accroît de façon étonnante la rapidité de ses réflexes.

Le ju-jitsu pour femme

Née dans le Japon féodal, à l’époque d’Edo, cette forme de combat est développée par les samouraïs pour permettre à l’adepte de se défendre efficacement même sans arme. Il est source d’inspiration pour le développement d’autres disciplines qui sont mondialement connues comme l’aïkido ou le judo par exemple. Il repose essentiellement sur des mouvements de souplesse. L’idée est d’éviter les attaques frontales et exploiter ainsi la puissance de l’agresseur à votre avantage. Des techniques d’immobilisation, de frappe et de déplacement sont aussi à apprendre et à pratiquer pour maîtriser cet art martial. Le jiu-jitsu est parfait pour donner aux femmes d’excellents moyens de défense en cas d’agression.

Les sports de combat se sont féminisés non seulement parce que les femmes veulent apprendre à se défendre, mais elles les font également pour se maintenir en forme et en bonne santé.