Tout savoir sur les origines de la serrurerie

Les origines de la serrurerie remontent au moment où l’homme a souhaité sécuriser ses biens. Avant son existence, les anciens enterraient leurs effets personnels les plus précieux pour les mettre à l’abri des voleurs. Ceux que l’on devait mettre en dehors de la portée des enfants étaient probablement cachés en hauteur…

En effet, la serrure n’a pas toujours fait partie de nos vies. Cependant, elle est présente depuis des siècles et elle ne cesse d’évoluer. Faisons ensemble un rapide tour d’horizon de l’histoire de la serrurerie.

Évolution de la forme de serrure

La serrurerie daterait de 4000 ans av. J.-C.. La version en métal est apparue presque avec l’invention de la porte et de la métallurgie. Cela a commencé quand la fonderie a débarqué en Afrique du Nord, en Égypte ainsi qu’en Asie. L’artisan qui s’occupait de la serrurerie était au début le menuisier charpentier. C’était à partir du 16e siècle que la serrurerie est devenue un objet d’art à part entière. Une plus grande minutie a été apportée aux clés pour des conceptions beaucoup plus abouties. Les forgerons se sont mis dans le lancement de la fabrication de serrures et de clés.

Les premières clés étaient dotées de 2 appendices qui permettaient de déplacer la cheville. C’est ce qui permettait de verrouiller la porte, mais aussi de la déverrouiller. Les Romains ont également inventé des dispositifs par la suite pour améliorer le mécanisme. D’ailleurs les ancêtres des cadenas viennent de là. Le mot cadenas vient notamment du mot latin « catenatum » signifiant un accessoire permettant le scellage.

À l’époque, l’efficacité des serrures dépendait surtout de leur taille et de leur résistance. Les premiers locaux protégés avec des cadenas étaient surtout les plus grands édifices tels que les châteaux forts et les forteresses. Au fil des années, les serrures ont été vues et revues pour apporter plus d’esthétisme et assurer à la fois une fonction de déco et de serrure. On les trouvait sur les portes de monuments religieux, mais sur les portes des plus grandes propriétés.

La serrurerie, du 16e siècle à nos jours

La première serrure à gorge a notamment été inventée par George Barron en 1778. Six années après, Joseph Bramah a inventé la serrure à pompe. Pendant le 19e siècle, le monde de la serrurerie a connu une révolution industrielle lui permettant de connaître un grand essor. De nombreuses entreprises françaises en ont profité pour se lancer et figurer parmi les références dans la vente de la serrurerie. On peut mentionner Vachette qui est apparue en 1864, ou encore Fichet qui a été créé en 1896. L’utilisation des serrures ainsi que les serrures elles-mêmes se sont améliorées suivant les avancées technologiques à partir de là.

Les évolutions prennent notamment diverses formes. D’aussi longtemps que l’on puisse se souvenir, les loquets étaient toujours des chevillettes maintenant le système d’ouverture de porte sur une position fermée. Aujourd’hui, elles conservent encore leur nature première qui est la protection de biens matériels. On les trouve à goupille, à clé, à carte ou encore à code. Les serruriers innovants proposent de nos jours les serrures électriques et biométriques. Cependant, avec l’évolution effrénée de la technologie, on peut encore s’attendre à de nombreux types de serrures et de clés sachant que le besoin de sécurité augmente en permanence.

Source : Hop’ Serrurier sur Tours