Vélo électrique contre speed bike

Dans des villes de plus en plus embouteillées, dans une logique de développement durable, les déplacements à deux roues sont de plus en plus recherchés. Mais il est des personnes souhaitant être assistées en raison de leurs conditions physiques ou simplement pour ne pas arriver en retard ou totalement en sueur au bureau.

En moyenne, nous pédalons sur un vélo classique à une vitesse située entre 16 à 20 kilomètres par heure. Pour aider les vélocyclistes, la petite reine a évolué et ainsi sont nés les vélos électriques (vélos à assistance électrique, les VAE) et, plus récemment, un modèle d’un tout nouveau genre, le speed bike.

Le vélo à assistance électrique

Au départ, il s’agit d’un vélo comme nous en connaissons tous. La roue arrière ou avant est équipée d’un moteur et le pédalier d’une batterie qui se recharge pour ne pas épuiser celles du conducteur. Pour ce faire, il faut la brancher et pour certains modèles cela peut se réaliser en pédalant.

Il existe différents modèles, technologies et niveaux d’assistance. Généralement ce type de bicyclette atteint les 25 kilomètres heures.  Une fois la vitesse atteinte, l’assistance se met en veille. Ce n’est pas un engin motorisé : si le conducteur ne pédale pas, il n’avance pas. De plus, l’assistance n’est pas obligatoire, c’est le conducteur qui décide s’il l’envie lui prend de faire chauffer les cuisses ou non.

 

Le speed bike

Un vélo électrique complètement débridé puisque celui-ci atteint les 45 kilomètres par heure. Imaginez, c’est à 5 km/heure près la vitesse d’un scooter. Ceci implique donc d’être détenteur du permis AM (le brevet de sécurité routière). Les risques ne sont pas anodins, ni pour le conducteur, ni pour les acteurs du paysage routier.

Le speed bike suit donc la même législation que celle des cyclomoteurs vous l’aurez compris. Ainsi, le vélo s’immatricule et le port d’un casque homologué est obligatoire. Et s’il est possible de rouler à vélo dès son plus jeune âge, pour être au guidon d’un speed bike, l’âge minimum requis est de 14 ans.

Le vélo est apprécié pour sa maniabilité, le scooter pour sa rapidité, le speed bike a réuni ces deux caractéristiques aimées des utilisateurs en une seule petite reine !