Les conséquences du non-paiement d’un crédit à la consommation

Comme la plupart des emprunteurs, il se peut que vous n’arriviez plus à régler vos dettes et à faire face aux mensualités du crédit que vous devriez rembourser. Parfois des imprévus et des circonstances qui ne dépendent de vous personnellement vous entraînent dans un sacré pétrin, comme la perte d’un emploi, le décès d’un proche ou la maladie. Avec les circonstances actuelles, pas mal d’emprunteurs affichaient un non-paiement sur leurs crédits. Ce non-paiement peut entraîner des sérieuses conséquences. Ainsi, vous voulez certainement savoir que se passe-t-il si vous n’arrivez pas à rembourser vos crédits dans le délai fixé dans votre contrat de remboursement ? Découvrons ci-dessous les situations certaines qui peuvent se produire en cas de non-paiement de votre crédit à la consommation.

La centrale des Crédits aux Particuliers CCP vous inscrit sur la liste noire

En cas de non-paiement de votre crédit, vous serez inscrit sur la liste noire du CCP. Cette centrale des crédits au CCP recense les mauvais payeurs. Les prêteurs ont le droit d’informer la centrale de ce non-paiement 8 jours ouvrables après la constatation du non-paiement, celle-ci selon les critères fixés par la loi. Si vous ne régularisez pas votre situation, vous risquerez de rester au maximum 10 ans sur cette liste. Après le remboursement de la totalité  de votre dette, ce délai de pénalité est réduit à un an après la régularisation de votre situation.

Les différentes options de récupérer l’argent que possède le prêteur

En général, le prêteur aura différentes options. Il est dans son propre droit de procéder à la saisie des différentes garanties que vous disposez selon les modalités définies dans le règlement en vigueur :

  • La caution de l’emprunteur : Le prêteur vous envoie une lettre de mise en demeure par lettre recommandée. Si vous n’avez pas encore régularisé le remboursement de votre crédit. Le prêteur peut faire usage de votre caution pour le remboursement du crédit non-payé.
  • Votre salaire : Il est dans le propre droit du prêteur de procéder à la saisie sur votre salaire. Dans ce cas, il est indispensable d’avoir consenti une cession à l’aide d’un contrat distinct que celui du contrat principal. La mise en œuvre de la saisie doit être avertie par le prêteur. Il peut informer votre employeur. Celui-ci se charge de lui verser la somme correspondant au crédit non payé.
  • Votre hypothèque : S’il s’agit d’un prêt hypothécaire, le bien immobilier qui constitue votre garantie de prêt dans le contrat avec l’emprunteur peut également être saisi.

Se retrouver sur une liste noire entraîne de lourdes conséquences sur votre crédibilité financière

Quand vous perdez votre crédibilité auprès des établissements de crédit, se retrouver dans une liste noire ne facilite pas du tout toutes vos procédures de trouver un nouveau crédit ou de souscrire à une nouvelle assurance.